Occident – 03-09/06/2024

# “Kafka, comme Proust, Joyce ou Céline, est une des clefs de la littérature du 20ème siècle.” (Roger Nimier, 1925-1962) Né à Prague en 1883, Franz Kafka mourut de la tuberculose le 3 juin 1924, dans un sanatorium des environs de Vienne. Il y a 100 ans, notre monde perdait un écrivain complexe mais fascinant… (kafka-2024.fr )

# “La Métamorphose” : une étude de Vladimir Nabokov (1899-1977). Devenu célèbre avec son roman sulfureux “Lolita”, publié à Paris en 1955, l’écrivain russe naturalisé américain a écrit : « (…) Franz Kafka était issu d’une famille juive de langue allemande installée à Prague. C’est le plus grand écrivain allemand de notre époque. (…) Il étudia le droit à l’université allemande de Prague, et, à partir de 1908, occupa un petit emploi dans les bureaux très gogoliens d’une compagnie d’assurances. Pratiquement aucune de ses œuvres désormais célèbres (…) ne fut publiée de son vivant. (…) Kafka était avant tout un artiste, et bien que l’on puisse soutenir que tout artiste est une sorte de saint (je ressens cela très clairement moi-même), je ne crois pas que l’on puisse découvrir de quelconques implications religieuses dans le génie de Kafka. (…) La plus grande influence littéraire sur Kafka fut celle de [Gustave] Flaubert [1821-1880]. (…) » (Librairie Arthème Fayard, 1983, pour la traduction de l’étude de Nabokov)

# Rédigée en novembre et décembre 1912, “La Métamorphose” est publiée en 1915 dans la ville allemande de Leipzig. La traduction en français, la première d’un texte de Kafka, fut réalisée par un jeune romancier : Alexandre Vialatte (1901-1971). La Nouvelle Revue française se chargea de l’édition entre janvier (n°172) et mars 1928 (n°174). (Gallimard +NRF +Oxford Kafka 2024 )

# “Kafka, métamorphosé à son corps défendant.” Le Magazine Littéraire n°533 (juillet-août 2013) comportait un dossier intitulé “La trahison”. Signant “Les Critiques de notre temps et Kafka” (Garnier, 1973), Claudine Raboin a enseigné la littérature allemande moderne et contemporaine à l’université de Paris-Nanterre. De sa contribution : « (…) Les œuvres complètes de Kafka seront rééditées à partir de 1946 à New York, (…) et paraîtront sous licence à Francfort à partir des années 1950. Il y a bien des façons de trahir Kafka en le sauvant. Max Brod [1884-1968] a donné prise à la critique en se faisant le propagandiste d’une interprétation religieuse et positive de l’œuvre de Kafka. (…) Brod crédite Kafka d’une théologie optimiste, et d’une pensée sioniste, pour faire pièce aux interprétations pessimistes et nihilistes de son œuvre. (…) Le travail que se prépare à accomplir Brod en 1924 s’inscrit dans une amitié littéraire qui a duré 20 ans, et a tôt produit ses fruits, par-delà les différences et les divergences. (…) » (Babelio +Études Germaniques -Éditions Klincksieck+mahJ -Paris)

# “Max Brod, le premier des « kafkaïens ».” (dossier “Kafka contre Kafka”, Le Magazine Littéraire, n°539, janvier 2014) Petite surprise en parcourant le “Dictionnaire des Auteurs”, Robert Laffont, 1983, le fameux “Laffont-Bompiani”. L’article KAFKA Franz est signé par… Max Brod ! Il précise : « (…) ce fut seulement au cours de la dernière année de sa vie qu’il éprouva, pour Dora Dymant, le grand amour qui devait lui redonner espoir. Avec elle il vécut les plus heureux jours de sa vie. (…) »
# Dans l’immense bibliographie de la kafkamania, signalons trois titres édités à Paris : Ernst Pawel, “Franz Kafka ou le cauchemar de la raison”, Le Seuil, 1988 (Los Angeles Times Award ); Gérard-Georges Lemaire (« un des grands spécialistes de l’œuvre de Franz Kafka »), “Kafka”, Gallimard, 2005; Daniel Desmarquest, “Kafka et les jeunes filles”, éditions Pygmalion/Gérard Watelet, 2002 (prix Médicis Essai 2002) ***

Bruxelles, 03-09 juin 2024 / 373

Plus d'articles

Occident – 10-16/06/2024

“D-Day : uni, l’Occident débarque en Normandie” (l’Opinion) / Le 6 juin 1944, “ils sont venus nous libérer !” (Soir Mag) / Du 6 au 9 juin, dixièmes élections européennes dans les 27 États membres / “Le christianisme est-il l’élément le plus important dans l’identité européenne ?” (Le Magazine littéraire) / “Comment définir les principaux ingrédients de la civilisation européenne ?” (Lucien Boia) / “On cherche la place du christianisme parmi tous les éléments de la culture européenne” (Rémi Brague)

Occident – 03-09/06/2024

“Kafka, comme Proust, Joyce ou Céline, est une des clefs de la littérature du 20ème siècle” (Roger Nimier, 1925-1962) / “La Métamorphose” : une étude de Vladimir Nabokov (1899-1977) / Ecrite en novembre et décembre 1912, “La Métamorphose” est publiée en 1915 dans la ville allemande de Leipzig / “Kafka, métamorphosé à son corps défendant” (Claudine Raboin) / “Max Brod, le premier des « kafkaïens »” / Ernst Pawel, “Franz Kafka ou le cauchemar de la raison”, Le Seuil, 1988 (Los Angeles Times Award ); Gérard-Georges Lemaire (« un des grands spécialistes de l’œuvre de Franz Kafka »), “Kafka”, Gallimard, 2005; Daniel Desmarquest, “Kafka et les jeunes filles”, éditions Pygmalion/Gérard Watelet, 2002 (prix Médicis Essai 2002)

Occident – 20-26/06/2024

L’Occident au fil des lectures… / “Le passé reconstruit, mythifié, se venge des fausses promesses du libéralisme et du socialisme” (Bruno Tertrais) / “Les valeurs occidentales sont universelles” Pascal Boniface) / “Si je me bats pour quelque chose, ce n’est pas pour la Russie : fondamentalement, c’est pour le maintien du pluralisme des opinions occidentales” (Emmanuel Todd)