Occident – 13-19/11/2023

# “Occident. La puissance et le doute” Le n°47 (septembre-octobre 2023) de la revue de géopolitique Conflits a proposé un riche dossier qui a sa place ici.

# “Le déclin de l’Occident n’est pas encore advenu.” De l’éditorial, signé par le géopolitologue et historien Jean-Baptiste Noé, rédacteur en chef : « (…) L’Occident sans cesse jeune se perçoit désormais comme l’Ancien Monde. (…) Pourtant, le soleil s’est bien levé à de multiples reprises sur l’Occident et lui-même a brillé sur le monde. (…) Tout au long son histoire, l’Occident avait mille raisons de disparaître et d’être vaincu. Il a sans cesse gagné et triomphé. (…) Les non-Occidentaux envient la modernité occidentale, sa richesse, son développement, mais, de plus en plus, ils rejettent ses valeurs et sa philosophie. (…) » (www.jbnoe.fr +intervenants.fr )

# “L’Occident doit retrouver le sens de son histoire.” Docteur en philosophie de l’université d’Oxford, Samuel Gregg est membre distingué à l’American Institute for Economic Research (Massachusetts) : « (…) Les pays occidentaux restent dominants sur les plans politique, économique et militaire dans le monde entier. Les pays et les gouvernements non-occidentaux en sont parfaitement conscients. Bien qu’ils puissent flirter avec la Chine communiste, ils sont de moins en moins nombreux à la considérer activement comme un allié politique, car ils sont de plus en plus conscients des problèmes et des faiblesses politiques et économiques internes de la Chine. Ils savent également que la Russie de Poutine est bien plus faible qu’on ne le pensait et que l’Occident est bien plus fort qu’ils ne le pensaient. (…) il y a plusieurs raisons à la persistance de la puissance américaine dans le monde. L’une d’entre elles est la faiblesse croissance d’autres pays comme la Russie, mais aussi la prise de conscience que la Chine n’est pas aussi puissante que beaucoup le supposent. L’Amérique a certes de nombreux problèmes. (…) il se pourrait bien que l’universalité des valeurs occidentales soit le fondement de meilleures relations entre les nations occidentales et non-occidentales. Il est peut-être très politiquement incorrect de dire cela, mais cela ne veut pas dire que ce n’est pas vrai. (…) » (AIER -Great Barrington, MA+The Acton Institute Grand Rapids, MI+The Heritage Foundation -Washington DC) 

#  “Le pire ennemi de l’Occident, c’est lui-même.” Analyste géopolitique et consultante en sécurité internationale, Catherine Van Offelen est membre du comité scientifique de Conflits. Elle a rédigé un article intitulé “L’Occident peut-il et veut-il encore faire la guerre ?” : « (…) Si les affrontements se multiplient, les opérations menées par les armées occidentales ne produisent le plus souvent que des résultats ambigus, loin des objectifs fixés. (…) Contrairement à l’Asie ou à l’Islam, l’Occident ne défend plus aujourd’hui sa spécificité. Les idées revendiquées, comme les droits de l’homme et la démocratie, n’exaltent pas grand monde. (…) Les effectifs totaux des armées des 27 pays de l’Union européenne sont passés de 5,5 millions d’hommes en 1988 à 1,4 million en 2015, réduisant ainsi drastiquement le taux de militarisation (ratio effectifs militaires/population totale). (…) le chef de la diplomatie de l’UE, Josep Borrell, dans une interview au début de l’invasion de l’Ukraine (…) : « Nous Européens, nous avons construit l’Europe comme un jardin à la française, bien ordonné, joli, soigné, mais le reste du monde est une jungle. Et si nous ne voulons que la jungle dévore notre jardin, nous devons nous engager. (…) » (Expertalia -Bruxelles+Le Figaro) ***

Bruxelles, 13-19 novembre 2023 / 354

Plus d'articles

Occident – 13-19/05/2024

“Paul Auster, ce « saint patron » littéraire de New York” (Courrier international ) / “Le plus francophile des Américains” (Le Figaro littéraire) / “La connaissance du thème de la solitude est fondamentale à qui veut pénétrer dans l’univers de Paul Auster” (Gérard de Cortanze) / “Sans doute le plus grand roman américain sur la guerre de Sécession [1861-1865], selon Paul Auster” (Claire Chazal) / “Être américain, c’est participer à la plus grande entreprise humaine depuis la création de l’homme” (Aliette Armel) / “Moon Palace” (1989) : « Je n’ai plus besoin d’aller nulle part. Dès que je me mets à y penser, je m’y retrouve »

Occident – 06-12/05/2024

Ce 7 mai, sept mois de conflit à Gaza / “Israël fait figure de bastion avancé de l’Occident au cœur de l’Orient” (Sophie Bessis) / Portrait de Herzi Halevi, 23ème chef d’état-major de Tsahal (Le Figaro Magazine) / “1948, une partition inacceptable dans les deux camps” (Sylvain Cypel) / “le Hamas est le genre d’ennemi que souhaite Benyamin Netanyahou puisque ses leaders ne sont pas intéressés par une paix avec Israël” (Michael Walzer)

Occident – 22-28/04/2024

“Lord Byron fut en son temps un dieu vivant” (1788-19 avril 1824) / Ainsi voit-on, pour la première fois peut-être, une légende vivante souffrir du star-system, un monstre sacré tourmenté par des paparazzi” (Didier Jacob, Le Nouvel Observateur) / “On juge généralement que Don Juan est son chef-d’œuvre” (Dominique Spiess-Faure) / “La lente, fiévreuse et douloureuse agonie, conséquence de la malaria contractée dans les marais de Missolonghi, en terre grecque, où il livrait bataille contre l’occupant ottoman” (Daniel Salvatore Schiffer) / “son génie est incommensurable… C’est un grand talent inné” (Goethe)