Occident – 25-31/03/2024

# “Il faut lire ce livre ! Brillant, drôle et hyper accessible.” (Elle) En 2021, aux éditions de l’Iconoclaste (Paris), l’essayiste, féministe et journaliste Titiou Lecoq publiait “Les Grandes Oubliées. Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes“. Succès de librairie en quelques mois. Réédité en septembre 2023, au format poche, dans la collection Proche, aussi à Paris. (girlsandgeeks.com +Babelio +Paris Match +Flair +Passa Porta)

# “Pourtant, les femmes ne se sont jamais tues. Mais on ne les écoutait pas, on ne les mentionnait pas ; on ne les nommait pas ; on gommait leurs traces.” La préface pour la nouvelle édition est due à Michelle Perrot, professeur émérite d’histoire contemporaine à l’université Paris-Diderot, qui a notamment co-dirigé les 5 volumes (une somme traduite en au moins 8 langues !) d’une Histoire des femmes en Occident, (Plon, 1990-1991). En 1998, chez Flammarion, elle signait aussi “Les Femmes ou les silences de l’histoire” : « (…) Il s’agit surtout de comprendre les mécanismes qui, à chaque époque, expliquent les rapports de pouvoir. Il y a des périodes plus fastes que d’autres (…). Ces avancées alternent avec des moments de crispation, comme le “grand renfermement” des 15ème et 16ème siècles, marqués par la misogynie des clercs, la loi salique et les bûchers de sorcières. (…) Et le 19ème siècle, après les espoirs déçus de la Révolution [française], est un formidable retour à l’ordre séparé des sphères et des sexes, appuyé sur le Code pénal, monument de virilité triomphante, dont l’article 324, légitimant le “crime passionnel”, meurtre de la femme adultère, n’a été supprimé qu’en 1975. (…) » (Le Monde +Sciences Humaines hors-série)

# “On devrait connaître les noms de ces femmes comme on connaît les noms des “grands” hommes.” Le chapitre 16 s’intitule “A la conquête des droits depuis l’après-guerre”. Portrait de Simone Iff, née en 1924 dans le sud de la France : « (…) Fille de pasteur, protestante, résistante, cette mère de 5 enfants revendique d’avoir avorté plusieurs fois. Elle est l’une des instigatrices du Manifeste des 343 [datée d’avril 1971, pétition “Je me suis fait avorter” rédigée par Simone de Beauvoir], elle préside le Planning familial, elle cofonde le MLAC [Mouvement pour la Liberté de l’Avortement et de la Contraception]. Elle disait notamment que l’avortement n’était pas une question de femme en détresse qui ne pouvait pas s’en tirer, mais simplement de droit de choisir ce qu’on voulait. On devait avoir le droit d’avorter sans avoir à se justifier. (…) Elle lutte également pour qu’on réserve des places dans les hôpitaux pour les IVG [interruption volontaire de grossesse], et en 1986 elle cofonde le Collectif féministe contre le viol. Elle est décédée en 2014, à l’âge de 90 ans, après avoir consacré sa vie à changer celle des autres femmes. (…) » (Madame Figaro +Le Point )

# “Tant qu’on ne cherche pas les femmes dans l’Histoire, on ne les trouve pas.” (France Inter ) On lit à la fin de sa conclusion : « (…) on peut se demander comment le fait d’exclure la moitié de la population française des livres d’histoire peut être une preuve d’objectivité. N’est-ce pas l’inverse ? Pendant longtemps, on a pu se justifier en expliquant que c’était à cause des faits. Les femmes n’avaient pas participé à l’histoire, c’est pour ça qu’on ne parlait pas d’elles. (…) Les femmes ont fait l’histoire, elles ont régné, elles ont gouverné, combattu, elles ont milité, écrit, crié parfois. Elles n’ont jamais été les spectatrices d’un monde que les hommes dirigeaient. Ça, c’est une fable historique. Même quand elles ont été exclues des sphères du pouvoir, elles ont continué à résister. (…) Et l’histoire des femmes, (…) c’est également la vôtre, messieurs. Vous êtes, vous aussi, les descendants de ces femmes qu’on a oubliées et réduites au silence. Ne les laissez pas disparaître une nouvelle fois. (…) » (UCLouvain +Axelle -Vie Féminine/Bruxelles) ***

Bruxelles, 25-31 mars 2024 / 367

Plus d'articles

Occident – 13-19/05/2024

“Paul Auster, ce « saint patron » littéraire de New York” (Courrier international ) / “Le plus francophile des Américains” (Le Figaro littéraire) / “La connaissance du thème de la solitude est fondamentale à qui veut pénétrer dans l’univers de Paul Auster” (Gérard de Cortanze) / “Sans doute le plus grand roman américain sur la guerre de Sécession [1861-1865], selon Paul Auster” (Claire Chazal) / “Être américain, c’est participer à la plus grande entreprise humaine depuis la création de l’homme” (Aliette Armel) / “Moon Palace” (1989) : « Je n’ai plus besoin d’aller nulle part. Dès que je me mets à y penser, je m’y retrouve »

Occident – 06-12/05/2024

Ce 7 mai, sept mois de conflit à Gaza / “Israël fait figure de bastion avancé de l’Occident au cœur de l’Orient” (Sophie Bessis) / Portrait de Herzi Halevi, 23ème chef d’état-major de Tsahal (Le Figaro Magazine) / “1948, une partition inacceptable dans les deux camps” (Sylvain Cypel) / “le Hamas est le genre d’ennemi que souhaite Benyamin Netanyahou puisque ses leaders ne sont pas intéressés par une paix avec Israël” (Michael Walzer)

Occident – 22-28/04/2024

“Lord Byron fut en son temps un dieu vivant” (1788-19 avril 1824) / Ainsi voit-on, pour la première fois peut-être, une légende vivante souffrir du star-system, un monstre sacré tourmenté par des paparazzi” (Didier Jacob, Le Nouvel Observateur) / “On juge généralement que Don Juan est son chef-d’œuvre” (Dominique Spiess-Faure) / “La lente, fiévreuse et douloureuse agonie, conséquence de la malaria contractée dans les marais de Missolonghi, en terre grecque, où il livrait bataille contre l’occupant ottoman” (Daniel Salvatore Schiffer) / “son génie est incommensurable… C’est un grand talent inné” (Goethe)